_MG_3254.jpg

En mai 2004, l'OHRC obtient un 1er prix avec félicitations du jury premier nommé au concours international de Strasbourg, et en juillet 2005, une 2e place en division de concert au 15e World Music Contest de Kerkrade (Pays-Bas).

 

En 2000, il est nommé sur concours chef de la Musique des gardiens de la paix de Paris et enregistre abondamment durant huit années le répertoire notammant français avec la collaboration de nombreux solistes d'envergure internationale.

 

A la tête de ces deux formations, il commande, créé, enregistre des oeuvres de Maxime Aulio, Nicolas Bacri, Jean-Pascal Beintus, Roger Boutry, Edith Canat de Chizy, Jacques Castérède, Charles Chaynes, Guillaume Connesson, Vladimir Cosma, Désiré Dondeyne, Henri Dutilleux, Anthony Girard, Ida Gotkovsky, Philippe Hersant, Serge Lancen, Michaël Levinas, Alain Louvier, Michel Merlet, Jérôme Naulais, Mickey Nicolas, Franck Ticheli, Ton That Tiêt, Pascal Zavaro... Il s'aventure également dans le monde des  musique actuelles et jazz auprès de Daniel Casimir, Jean-Christophe Cholet, Marc Lys, Fred Pallem, Marc Steckar...

Il créera prochainement avec l'Orchestre d'Harmonie de la Région Centre une pièce originale pour orchestre d'harmonie de Thierry Escaich.

 

L'Orchestre philharmonique de Radio France, l'Orchestre national de Lyon, l'Orchestre philharmonique de Strasbourg, l'Orchestre national des Pays de la Loire, l'Orchestre symphonique de Bretagne, l'Orchestre d'Orléans, l'ensemble 2E2M l'ont sollicité comme chef invité.

 

Philippe Ferro aime également transmettre son expérience aux étudiants des classes de musique d'ensembles aux Conservatoire à rayonnement régional de Paris, Pôle supérieur Paris Boulogne-Billancourt et CNSMD de Paris (département de pédagogie).

 

De 2010 à 2022, il préside l'Association Française pour l'Essor des Ensembles à Vent (www.afeev.fr).

 

Il est membre du conseil d'administration de l'association Kiosque à Musique qui a pour objet de promouvoir des projets d'intervention musicale en milieu hospitalier et lieux d'accueil des publics empêchés au travers d'échanges musicaux avec les malades, personnes âgées ou en fin de vie.

 

Il est promu chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres en 2006.

Passionné d'histoire, amateur de théâtre, épicurien dans le sens originel du terme, Philippe Ferro se dirige finalement vers la musique en fréquentant toutes les catégories d'établissement spécialisé, de l'école de musique de son village natal, aux conservatoires d'Orléans, puis de Boulogne-Billancourt et enfin au Conservartoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Il obtient au CNMSD de Paris les plus hautes récompenses dans les classes de flûte (Pierre-Yves Artaud/Philippe Bernold), musique de chambre (Christian Lardé et Jean-Noël Crocq), direction d'orchestre (Jean-Sébastien Béreau) et pédagogie, dont le mémoire terminal traitera des rapports entre les pratiques amateures et professionnelles.

 

Il développe une activité de chambriste importante au sein de plusieurs formations, quatuor Eolia composé de Sabine Huguet, Benoît Bessé et Jean-Luc Tourret (quatuor lauréat du 1er concours Musiques d'Ensemble de la FNAPEC), quatuor Bilitis composé de Sophie Deshayes, Catherine Ferro-Flambard et Emannuel Hondré, puis il rejoint ses anciens professeurs Pierre-Yves Artaud, Arlette et Pierre-Alain Biget au sein du quatuor Arcadie.

 

Il aborde la direction d'orchestre en autodidacte dès l'âge de 17 ans, l'orchestre d'harmonie de son village ne disposant plus de chef. Philippe Ferro suit à partir de ce moment les conseils avisés et enthousiastes de Jean-Marc Cochereau, alors directeur du conservartoire d'Orléans puis la rencontre déterminante avec son maître Jean-Sébastien Béreau au CNSMD de Paris l'incite à privilégier cette voie.

 

Parallèlement à ses études supérieures, il dirige le conservatoire de sa ville natale en Val de Loire et assure le poste de première flûte à l'Orchestre Poitou-Charentes. C'est grâce à Charles Frey, alors directeur artistique de cet ensemble, qu'il rencontre de nombreux compositeurs contemporains avec lesquels il nouera de nombreux contacts pour de futures commandes.

 

Depuis 1992, il est directeur musical de l'Orchestre d'Harmonie de la Région Centre et développe avec cet ensemble au travers de concerts thématiques, une importante politique de commandes se donnant comme objectif  d'étoffer le répertoire d'oeuvres savantes reflétant la diversité des esthétiques musicales d'aujourd'hui.